Conférence de presse : le label EquuRES est lancé !

EquuRES, premier label environnemental de la filière équine, prend naissance en Normandie, et pourrait bien faire école à l’échelle européenne, voire internationale !

Ce vendredi 11 avril à Deauville, s’est tenue la conférence de presse de lancement du label EquuRES. Ce label est décerné aux entreprises de la filière équine qui s’engagent pour l’environnement. Avec une grille d’évaluation à trois niveaux : ENGAGEMENT, PROGRESSION et EXCELLENCE, cette initiative encourage chacun à améliorer, à son rythme, ses performances environnementales.

Lola QUITARD, chargée de projet au Conseil des Chevaux de Basse-Normandie en charge du label, estime que « 350 entreprises pourraient rapidement être labellisée à l’échelon ENGAGEMENT parmi les 5 000 entités bas-normandes. » « Entités », parce que ce label concerne tout type de structure hébergeant des chevaux. Centres équestres, élevages, centres de formation, écoles d’équitation, écuries de compétition… Les premières labellisations témoignent de la diversité des structures engagées.

C’est au Pôle International du Cheval de Deauville, une des 7 entreprises déjà labellisées, que s’est tenue la conférence de presse EquuRES.

Paul ESSARTIAL, président du Conseil des Chevaux de Basse-Normandie, présentait la filière équine bas-normande : « Elle représente 100 000 chevaux et 12 000 emplois. La Normandie, terre du cheval par excellence, montre l’exemple en créant ce label l’année des Jeux Équestres Mondiaux. » Après avoir défendu ce label à Bruxelles et avoir reçu un accueil favorable de députés européens puis, plus récemment, de la fédération internationale des éleveurs de pur-sang à Santiago du Chili, Hubert HONORÉ, vice-président du Syndicat des Éleveurs de pur-sang, estime que cette initiative pourrait faire école à l’échelle européenne, voire internationale ! Alors que privilégier une alimentation locale fait partie des critères EquuRES, François DUFOUR, vice-président du conseil régional chargé de l’agriculture, rappelle à quel point la production locale de fourrages est aujourd’hui un véritable enjeux pour la filière à l’échelle régionale.

Un nouveau label… De nouvelles contraintes ? Bien au contraire !  Témoignages d’entreprises déjà labellisées :

  • Anne RAULLINE, gérante de l’écurie des Corvées, le voit comme une récompense de son travail mené depuis plusieurs années : « Nous faisions de l’EquuRES depuis 30 ans sans même le savoir ! »
  • Pascal LAUNEY, chef d’établissement de l’école de courses hippiques de Graignes, explique que la démarche EquuRES est déjà intégrée dans le programme des formations pour illustrer la notion d’autosuffisance des entreprises.
  • Antoine SINNIGER, directeur du Pôle International du Cheval de Deauville, démontre que les performances environnementales d’une structure influencent ses performances économiques.

Sur la photo, de gauche à droite :

  • Antoine Sinniger, directeur du Pôle International du Cheval de Deauville, labellisé à l’échelon PROGRESSION
  • Hubert Honoré, vice-président du Syndicat des Éleveurs de Chevaux de sang
  • Anne Raulline, gérante de l’Écurie des Corvées, labellisée à l’échelon PROGRESSION
  • Pascal Launey, chef d’établissement de l’école des courses hippiques de Graignes, labellisé à l’échelon ENGAGEMENT
  • Laurence Meunier, présidente de pôle de compétitivité Hippolia
  • François Dufour, vice-président du conseil régional chargé de l’agriculture
  • Paul Essartial, président du Conseil des Chevaux de Basse-Normandie
  • Lola Quitard, chargée de projet au Conseil des Chevaux de Basse-Normandie en charge du Label EquuRES
www.chevaux-normandie.com

Contact presse

Michèle Frêné
Directrice d’agence | Responsable du pôle relations médias
Mathieu Boyer
Graphiste | Assistant relations médias
02 31 75 31 00
mfc@michele-frene-conseil.fr
Les week-ends d’avril / Réveil musculaire de printemps à Bagnoles de l’Orne !EquuRES, 1er label environnemental de la filière équine !