Portrait - Acome

La fibre coopérative !

Première société industrielle française coopérative, la SCOP fondée il y a 85 ans, est leader sur le marché européen des réseaux télécoms et automobiles.

En 1932, les dirigeants de la société Electro-Câble créent à Argenteuil l’Association coopérative d’ouvriers en matériel électrique (ACOME), aujourd’hui la plus ancienne SCOP de France. En 1941, la jeune société quitte Paris occupé pour la Normandie et s’installe dans une ancienne filature de coton. L’usine de Mortain deviendra le cœur de l’activité de la coopérative après que les bombardements alliés  eurent détruit l’usine d’Argenteuil. Après la guerre, l’activité va bon train et ACOME devient un des principaux employeurs d’une région dont l’économie est encore essentiellement rurale.
Au fil des années, la petite société devient un groupe puissant et innovant, s’ouvre vers l’export, implante des bureaux commerciaux en Allemagne, en Italie, au Royaume Uni et en Russie, crée des sites de production en Chine et au Brésil… Partenaire de premier plan de l’industrie automobile, ACOME est également présent avec des bases avancées en Roumanie, en Tunisie, au Maroc, au Paraguay et au Mexique. Elle se développe aussi  par croissance externe, par exemple  en rachetant en 2015 la PME bretonne Idea Optical, spécialiste français des matériels de raccordement aux réseaux à très haut débit.
Fabricant de câbles, de fibres optiques et de tubes de synthèse, ACOME est aujourd’hui leader sur le marché européen des réseaux télécoms et automobiles. Ses principaux marchés sont les télécommunications et infrastructures, l’automobile et les systèmes embarqués, et enfin le bâtiment. C’est cette maitrise de compétences variées qui a permis à ACOME de traverser la crise des télécoms du début des années 2000. Elle se classe aujourd’hui sur tous les podiums : premier fabricant européen de câbles télécoms (cuivre), troisième producteur européen de fibres optiques, premier fabricant européen de fils et câbles automobile de haute technicité, premier fabricant français  de tubes PEXc (confort thermique)…  Entreprise soucieuse d’une certaine éthique, ACOME, par son histoire et par son statut coopératif, est engagée vis-à-vis de ses salariés-associés. Elle l’est aussi pour l’environnement au sens large. Pour elle, les enjeux du développement durable se traduisent par un fort ancrage territorial, des relations de proximité avec les partenaires et fournisseurs, des technologies et des produits durables (éco-conception, réduction des consommations et des émissions de gaz à effet de serre).
Société coopérative, ACOME constitue un cas un peu à part face aux grands opérateurs privés. En effet, de par son statut de SCOP, elle s’appuie avant tout sur un projet humain qui implique le salarié-associé dans le développement de l’entreprise. Une telle vision a-t-elle encore sa place dans un univers industriel mondialisé et fortement concurrentiel ? Jacques de Heere, PDG du groupe, en est persuadé : « Une SCOP est une entreprise qui a une vision, une stratégie, une politique de long terme. Lorsque nous nous engageons dans une voie, c’est pour durer. » Et pour cela, Acome entend tenir son rang et sa position, condition indispensable à la préservation des emplois : « Nous nous appuyons sur deux forces. La première, ce sont les femmes et les hommes d’Acome, leurs compétences, le travail d’équipe et les valeurs de la SCOP. La deuxième, c’est notre capacité à investir pour l’avenir : nous investissons massivement, en particulier à Mortain, pour doter Acome d’un outil compétitif et moderne. » Ainsi, dans le secteur des télécoms, ACOME est prête à accompagner la forte croissance du déploiement de la fibre optique et la construction de réseaux très haut débit. « Dans ce domaine, la France est notre principal marché, mais nous réussissons de belles percées en Europe, notamment en Pologne et en Espagne ». Dans le secteur automobile, ACOME adapte sa production, sa supply chain (chaine logistique) et son offre produits pour répondre aux enjeux d’allègement des véhicules.

En chiffres

  • 73,3 millions d’euros investis sur 2013-2016, dont 45% en France
  • 428 millions de chiffre d’affaires, dont 60% à l’international
  • 1 560 collaborateurs dont 1 100 en France

Quatre continents sur cinq

Présente en Europe, en Asie et en Amérique du Sud, ACOME a posé, en avril dernier, la première pierre d’un nouveau site industriel au Maroc pour accompagner ses clients et les constructeurs automobiles. Un site qui sera opérationnel à la fin de l’année.

www.acome.fr

Contact presse

Michèle Frêné & Florence Basseux
02 31 75 31 00
mfc@michele-frene-conseil.fr
Portrait – Chantier Naval BernardPortrait – Atoll Électronique