Portrait - La Verdura

Bouillonnement d’idées et de propositions autour du maraîchage bio

C’est à son retour en France après un an et demi passé à Mexico, une des villes les plus polluées au monde, qu’Alain Cottebrune, fils d’agriculteur et ingénieur en agriculture, décide de s’engager dans une démarche d’agriculture raisonnée. Il reprend l’exploitation familiale en 1992 avec un mot d’ordre : le respect de l’environnement.

Il se trouve ainsi à la tête de 50 ha, en contrat avec Florette, un acteur conséquent de l’agroalimentaire… Une production en agriculture raisonnée, une démarche commerciale réduite puisque tout est livré à la coopérative… cela peut sembler confortable, mais le bon sens lui fait craindre de loger tous ses légumes dans le même panier.
Ce constat et la grande envie de produire toujours plus sain … ainsi s’engage la diversification de l’exploitation, pour répartir les risques et pour donner corps aux aspirations de son propriétaire. Une diversification qui a pour forme une deuxième société, « la Verdura », qui produit des légumes bio – aujourd’hui sur 19 ha – et les commercialise en direct. Un magasin voit le jour. C’est d’abord un cabanon au bord de la route. C’est aujourd’hui une boutique de 400 m2.
« Je n’aime pas trop l’idée de contraindre le consommateur à commander chaque semaine des paniers préconçus. Cela va un temps, puis les clients se lassent … Je préfère leur permettre d’acheter ce qu’ils veulent, quand ils le veulent … ». Ainsi le consommateur peut-il passer sa commande sur Internet, une commande qui lui sera livrée chaque semaine auprès de l’un des 16 points relais de la Verdura dans la presqu’ile du Cotentin, auxquels s’ajoutent les grandes entreprises du secteur, à moins qu’il ne préfère la retirer au camion drive, en un point central à Cherbourg. Une livraison à domicile est également possible : la seule qui sera facturée. Salades diverses, herbes, tomates, courgettes, fenouil, concombres, fraises … Objectif atteint : les habitants du Cotentin peuvent bénéficier de fruits et légumes variés, de qualité, quand ils le souhaitent.
Coopérative et vente directe, restauration collective  et boutique en ligne, l’activité d’Alain Cottebrune est un exemple remarquable de gestion et d’orchestration des différentes facettes de l’agriculture, avec toujours la qualité et l’accessibilité pour fil conducteur.
Alors maintenant ? Quel nouveau chantier ? Quelle est la prochaine conquête ? Le tourisme ? Le tourisme, la pédagogie et le bien-être ! Alain Cottebrune reçoit régulièrement des groupes scolaires et leur explique que  «  pour bien manger, il faut comprendre les saisons ». Une démarche pédagogique qu’il projette de développer en organisant des semaines à thèmes à la ferme, où les participants pourront cultiver, récolter et cuisiner leurs produits sur place. Un projet fidèle au slogan de son entreprise : « Cultivons le goût du bon ! » 

En chiffres

  • 31 hectares en culture raisonnée
  • 19 hectares en culture biologique
  • 19 salariés – « C’est le bio qui emploie le plus ! »
  • 400m2 de boutique en vente directe

Bien dans son assiette et dans son corps…

Le bien-être passe par l’assiette et pas que … Un gîte à la ferme a été ouvert dès 1996. Il est aujourd’hui équipé d’un sauna. Information non négligeable : l’épouse d’Alain Cottebrune est naturopathe. D’où la volonté affichée qu’en ce lieu, on mange bien et on se sente bien !

www.laverdura.fr

Contact presse

Michèle Frêné & Florence Basseux
02 31 75 31 00
mfc@michele-frene-conseil.fr
Portrait- Fonderie Cornille HavardLe Maquereau de Trouville – Qualité & Fraîcheur